Instagram

Contemporary African Art Collection by Jean Pigozzi

HOME ARTISTS EXHIBITIONS NEWS PRESS BOOKS ABOUT US LINKS HD GALLERY CONTACT

Rends-moi beau Seydou Keïta - Libération
Au Grand-Palais, les portraits du photographe éblouissent malgré une scénographie a minima. Par Elisabeth Franck-Dumas


Seydou Keïta, autoportrait 1953, tirage «vintage».
Photo Seydou Keïta. SKPEAC. Coll. Alexis Fabry



Parfois, on croirait l’entendre. «Penche la tête !» «Joins tes mains !» «Ne regarde pas l’appareil !» C’est frappant comme le lien de confiance entre Seydou Keïta et ses sujets, qui étaient d’abord ses clients, se lit encore dans ses portraits aujourd’hui. Ces femmes au demi-sourire juchées sur une Vespa, lunettes de soleil sur le nez. Ou ce trio d’amis qui emprunte sa morgue à l’acteur Eddie Constantine, apprend-on sur le cartel, qui avec une main pendante, qui avec la main plaquée sur la veste, qui rentrée dans une poche - toujours observer les mains dans les photos de Keïta, elles dessinent le mouvement d’ensemble. Peut-être serait-ce même la première qualité de ces images, avant même leur indéniable beauté plastique, leur composition dynamique, ou leur parfaite manière d’occuper le cadre (et l’espace du studio), que de souligner ce lien qui résiste au temps, cette transaction commerciale vieille comme le genre du portrait dont on n’a toujours pas épuisé les possibilités. Et où l’on devine, derrière le souhait de l’individu (rends-moi beau), les aspirations d’une époque.


[...]

RETIRAGES DE RAISON
Par Elisabeth Franck-Dumas
Quelle est la valeur d’une œuvre photographique ? L’image ou son tirage ? A Paris, l’exposition consacrée au portraitiste malien Seydou Keïta remet ces questions au goût du jour.
[...]

Read More


Rends-moi beau Seydou Keïta - Libération - Press Review - © 2010-2017 The Contemporary African Art Collection - Contact Caacart - Seydou Keita Photographer, the official website, new, click here